Premières dents de bébé : silence, ça pousse !

Premières dents de bébé : silence, ça pousse !

Ah les premières dents de lait ! Saviez-vous que les bébés pouvaient commencer à faire leurs dents dès 3 mois ? Très souvent redoutée par les jeunes parents, la poussée dentaire n’en reste pas moins un phénomène naturel et une étape obligatoire dans la croissance de l’enfant : bébé grandit et évolue ! Certains enfants traversent cette période de manière calme, presque inaperçue, tandis que d’autres souffrent bien plus ou présentent plusieurs symptômes. Mais des moyens de soulager la poussée dentaire existent ! À travers cet article, nous souhaitons vous en dire plus sur les quenottes de votre bout de chou, leur ordre d’arrivée, les symptômes possibles et les remèdes pour soulager votre bébé.

L’âge des premières dents

À la naissance, les dents de votre bébé sont encore invisibles. Pourtant, elles ont commencé à se former dès la grossesse : à partir du 2e mois de vie in utero, tout le processus de formation et de minéralisation de l’émail (4e mois) se met en marche ! Incroyable, n’est-ce pas ?

Bien cachées, les premières dents attendent en général le 6e mois pour pointer le bout de leur nez. Certains nourrissons commencent à sortir leurs deux premières dents dès l’âge de 4 voire 3 mois, alors que d’autres ne les ont que vers 10 mois. Donc pas d’inquiétude si votre petit culotté de 7 mois n’a pas encore ses deux jolies premières quenottes !

Si jamais vous vous interrogez, demandez conseil auprès de votre pédiatre. Très souvent, si le papa ou la maman a vécu une poussée tardive ou précoce, bébé aura alors tendance à faire de même.


L’info culottée 
Il y a des nouveau-nés qui viennent au monde avec une ou deux dents de lait, mais cela reste très rare !


► Entre 4 et 12 mois : les incisives centrales inférieures puis supérieures

En premier, ce sont les incisives du bas qui apparaissent, en général entre 6 et 12 mois. Très souvent, ces dents font leur apparition par paire. Ce nouveau sourire à deux puis quatre dents apporte un vrai changement au visage de bébé ! Une bouille à croquer, non ?

► Entre 9 et 13 mois : les incisives latérales supérieures

Ce sont les dents qui se trouvent de part et d’autre des incisives centrales supérieures. Voici bébé avec 6 nouvelles dents au total ! À lui les purées plus épaisses.

► Entre 10 et 16 mois : les incisives latérales inférieures

Ce sont les dents situées en bas, similaires aux latérales supérieures. Bébé peut maintenant sourire à pleines dents ! Quelle frimousse ! Il peut s’en servir pour trancher des aliments bien cuits et fondants.

► Entre 12 et 19 mois : les molaires supérieures et inférieures

Aïe ! Les grosses dents arrivent ! Bien plus grosses que leurs voisines les incisives, celles-ci sont souvent plus douloureuses pour bébé. Avec elles, il va pouvoir écraser et mastiquer ses aliments comme un champion.

► Entre 16 et 24 mois : les canines

Elles sont placées entre les molaires et les incisives latérales, en haut et en bas. Avec ses canines, il va découper les petits morceaux de viande bien cuits avec plus de facilité.

► Entre 2 et 3 ans : les deuxièmes molaires

Les deuxièmes molaires, ou molaires du fond finissent par percer ! Votre enfant a bien grandi et le voilà maintenant avec toutes ses dents de lait ! 20 jolies dents blanches dont il faut prendre grand soin.


L’info culottée 
Les âges donnés ci-dessus sont des âges moyens. Pensez à dialoguer avec votre médecin de famille ou votre pédiatre si vous avez des questions par rapport à la poussée dentaire afin qu’il vérifie que le développement dentaire de votre bébé est correct.


Les signes de la poussée dentaire

Même si tout le processus naturel de la poussée dentaire est rudement bien conçu, on trouve qu’il y a quand même un raté : ça peut faire vraiment très mal ! Sur ce point, tous les enfants ne vivent pas cette étape cruciale de la même façon. Il est cependant impossible de prévoir comment bébé réagira.

Il peut ainsi montrer :

  • une salivation importante. Bébé porte sans cesse les mains à la bouche et salive énormément. Ses gencives sont en train de travailler — c’est ce que l’on appelle le « doublement des gencives » — pour accueillir les premières dents ! ; 
  • des gencives gonflées et rouges, avec parfois un petit « kyste » bleuté annonciateur de l’arrivée imminente de la dent ; 
  • des joues très rouges et parfois douloureuses ; 
  • de l’irritabilité. Bébé a mal et le fait savoir. Il est souvent ronchon, peut pleurer pour un rien et s’énerver facilement ; 
  • des troubles ORL comme une rhinite,  une otite ou une sinusite, mais aussi avoir des selles très liquides et une faible fièvre (inférieure à 38 °C). La poussée dentaire peut engendrer chez certains tout-petits des épisodes de selles liquides (d’où les fesses plus rouges pendant cette période, car les selles acides fragilisent la peau de bébé). Il faut penser alors à bien hydrater bébé, à le changer régulièrement et à consulter un médecin en cas de doute. Ces différents troubles nécessitent d’être surveillés de près.

L’info culottée 
En cas d’apparition de symptômes importants, n’hésitez pas à demander conseil auprès de votre pédiatre afin de vérifier qu’il n’y ait pas une autre pathologie sous-jacente.


Apaiser bébé pendant la poussée dentaire

Pour bébé, la douleur peut vite devenir insupportable. Voici quelques conseils afin de lui apporter le réconfort dont il a besoin :

  • proposer des anneaux de dentition, que vous aurez préalablement mis au réfrigérateur (mais jamais au congélateur !). Le froid va venir « anesthésier » les gencives et apportera un mieux-être à bébé au moment de les mordiller. S’ils sont en plastique ou en silicone alimentaire, vérifiez qu’ils répondent aux normes CE et qu’ils ne contiennent pas de substances nocives comme le BPA. Nous vous invitons à les nettoyer régulièrement à l’eau chaude et au savon pour maintenir une bonne hygiène ; 
  • utiliser l’aromathérapie. Il existe des compositions conçues pour les tout-petits, en gel gingival ou en crème. Ceux-ci sont très souvent à base d’huile essentielle de camomille romaine, reconnue pour ses propriétés calmantes ou encore de lavande vraie. L’huile essentielle de clou de girofle est aussi parfaite pour calmer les douleurs de bébé à partir de 5 mois. Attention de bien suivre les recommandations inscrites sur les notices ou prodiguées par votre pharmacien ou aromathérapeute ; 
  • diluer quelques granules d’homéopathie dans un peu d’eau (ou biberon) comme le chamomilla vulgaris par exemple. Les doses de camilla sont aussi un classique de la trousse de toilette de bébé ; 
  • utiliser votre doigt (sur lequel vous aurez déposé une petite dose de gel gingival par exemple) pour masser ses gencivesaprès un bon bain pour qu’il soit détendu. Prenez soin d’avoir les mains parfaitement propres ; 
  • bercer bébé : les câlins sont toujours une bonne idée pour rassurer votre enfant et lui apporter toute la chaleur humaine dont il a alors grandement besoin.

La remarque culottée 
Avant de donner un traitement à votre bébé, demandez conseil auprès de votre pharmacien.


Accompagner la poussée dentaire de bébé à tout âge

L’arrivée des premières dents est un événement incroyable dans la vie d’un tout-petit ! Désormais, vous savez reconnaître les signes de la poussée dentaire et comment réagir en cas d’inconfort ou de désagréments.

Surtout, montrez à votre bébé que vous êtes à ses côtés pour traverser cette étape et que vous comprenez ce qui lui arrive. Votre sérénité participe aussi à son mieux-être et à son apaisement. Il ne vous reste plus qu’à lui trouver sa première brosse à dents ! Vers 2 ans, il pourra commencer à se brosser les dents tout seul comme un grand, quelle fierté de faire comme papa et maman….