Règles d’hygiène corporelle chez l’enfant : suivez le guide

Règles d’hygiène corporelle chez l’enfant : suivez le guide

Votre bébé grandit et commence à prendre confiance en lui, à gagner en autonomie. Il est alors possible de lui enseigner quelques règles d’hygiène corporelle simples et indispensables. Sensibiliser l’enfant dès le plus jeune âge sur l’importance d’une bonne hygiène corporelle va faciliter la mise en place d’automatismes. L’objectif de cet article est de vous guider dans cet apprentissage où patience, persévérance et ingéniosité seront de rigueur !

Apprendre à son enfant les règles d’hygiène corporelle

L’hygiène, c’est quoi ? 

Comment expliquer ce qu’est l’hygiène à son enfant ? Il s’agit tout simplement de conserver la bonne santé de son organisme et de préserver celle des autres grâce à des soins réguliers, voire quotidiens : 

  • prendre une douche ;
  • se laver les mains ;
  • se laver les dents ;
  • s’essuyer après être allé aux toilettes, etc.

Privilégier une bonne hygiène permet de se protéger des innombrables virus qui peuvent se propager à vitesse grand V d’un individu à l’autre. Cela est donc bénéfique pour soi, mais aussi pour les autres !

Inculquer cette notion dès la petite enfance permet d’ancrer chez l’enfant de saines habitudes pour entretenir et préserver sa santé et celle de ses petits copains !

Pourquoi ces règles d’hygiène sont-elles importantes ? 

Même si votre enfant est encore un bébé, vous pouvez lui expliquer le pourquoi de ces règles, l’intérêt et les enjeux. Parlez-lui avec des mots simples et accessibles. L’apprentissage de la propreté représente un petit pas supplémentaire vers l’autonomie : se laver les mains tout seul, se savonner comme un grand, se moucher sans l’aide d’un adulte, etc. Autant de petits gestes de la vie quotidienne qui contribuent à mieux prendre conscience de son corps.

Rappelez-lui que le manque d’hygiène peut amener son lot de désagréments comme : 

  • les mauvaises odeurs ;
  • les démangeaisons, 
  • les rougeurs ;
  • les irritations ;
  • les petites infections (comme la vulvite chez les petites filles par exemple), etc.

N’hésitez pas à transformer ces « séances propreté » en activités ludiques. L’enfant sera alors plus attentif et aura envie de participer activement. Eh oui ! En jouant, les règles paraissent bien plus rigolotes.

L’hygiène corporelle au quotidien

Le lavage des mains

Ce geste, qui est devenu si important depuis la Covid-19, est aussi celui que l’enfant pourra facilement reproduire de manière relativement autonome : à la crèche ou dans les relais d’assistantes maternelles, il pourra bénéficier de sanitaires adaptés avec des lavabos à sa hauteur. 

Au moment de se laver les mains, faites-le ensemble pour qu’il identifie clairement les différentes étapes : savonner le poignet, la paume, le dessus de la main, les doigts, entre les doigts, les ongles… Grâce à la répétition de ces gestes, il saura très vite faire comme vous !

Le lavage des mains se réalise plusieurs fois par jour : 

  • après chaque passage aux toilettes ou après le pot ;
  • avant chaque repas ;
  • en rentrant à la maison ;
  • après une activité (peinture, pâte à modeler, pâte à sel, cuisine, jeux dans le sable, etc.) ;
  • et il faut frotter tous les recoins de chaque main avec du savon de Marseille et de l’eau quand cela est possible (sinon, on peut utiliser un gel sans rinçage adapté aux tout-petits, car ce type de produit peut être agressif pour leur peau sensible).

Effectué dans les règles de l’art, le lavage des mains limite la propagation et la transmission des germes. Et puis, avec des mains toutes propres, on se sent quand même bien mieux dans son corps, non ?  

L’hygiène du corps

Le bain ou la douche est un moment de détente et d’amusement pour votre enfant. Profitez-en pour lui expliquer comment bien se laver ! Communiquez avec lui avec un vocable adapté. Utilisez le jeu : mimez le lavage et jouez avec lui à « Jacques a dit, lave-toi le cou, le bras… ». Une manière ludique d’apprendre à bien se laver, se rincer, se sécher. Le tout-petit pourra par la même occasion mémoriser les différentes parties de son corps avec maman ou papa.

Quant aux produits, il s’agit de faire simple comme pour le choix des couches pour bébé : ils doivent avoir une composition saine et la plus naturelle possible. 

Les ongles ne doivent pas être négligés : coupez-les et brossez-les régulièrement afin d’éviter la propagation des bactéries sous les ongles, même pour les nourrissons.

En bref, 

  • la douche ou le bain peut être réalisé tous les jours ou tous les deux jours environ, selon l’âge de l’enfant et la sensibilité de sa peau ;
  • le lavage des cheveux peut être effectué une à deux fois par semaine ;
  • on n’oublie pas d’inviter l’enfant à commencer par se laver le haut du corps et de terminer par le bas ;
  • on évite les gants et fleurs de douche qui peuvent représenter des nids à bactéries.

L’idée culottée : il existe de nombreux livres qui expliquent la propreté aux bébés et aux jeunes enfants. Ils peuvent être utiles pour sensibiliser l’enfant avant d’aller prendre le bain.

Le brossage des dents

Dès l’apparition de la première quenotte, il est possible de la nettoyer avec un petit linge humide (sans dentifrice, uniquement de l’eau). Puis vers l’âge de 18-24 mois, vous pourrez proposer à votre bout de chou de lui laver les dents avec une brosse à dents adaptée et une noisette de dentifrice (avec ou sans fluor). N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre pédiatre ou de votre dentiste pour avoir plus d’infos et de conseils personnalisés. 

Les professionnels de la santé recommandent en général deux brossages par jour, le matin et le soir, pour préserver la santé et l’hygiène bucco-dentaire de l’enfant

L’idée culottée : et si bébé participait ? Il fait le premier passage et vous le deuxième. Le tout en lui fredonnant une super comptine de votre cru (sur le thème des dents, bien sûr) ! Pensez aussi au minuteur : les petits adorent pouvoir se challenger et entendre la sonnerie qui indique que le brossage est terminé.

L’hygiène du nez

Tant que bébé ne sait pas se moucher, rappelez-vous, le sérum physiologique est votre ami (il ne vous quitte plus depuis la maternité !). Utilisé au quotidien, il limite l’apparition des rhinites et rhinopharyngites. Vous pouvez aussi vous servir des solutions nasales à base d’eau de mer, adaptées aux bébés et aux jeunes enfants. Les oligo-éléments et les minéraux présents renforcent l’immunité de la muqueuse.

Vers 2 ans, vous pouvez montrer à votre petit culotté comment se moucher. Pas de précipitation ! C’est un mécanisme nouveau qu’il va devoir intégrer. Encore une fois, le jeu peut s’avérer utile : disposez un bout de papier sur la table et invitez votre enfant à souffler avec la bouche pour le déplacer. Puis, recommencez, mais cette fois les mains sont placées devant la bouche et l’on souffle fort avec le nez ! Savoir se moucher, c’est aussi bien jeter son mouchoir dans la poubelle après usage pour dire « au revoir aux microbes ».

L’hygiène aux toilettes

Dès l’apprentissage de la continence, quand bébé se familiarise avec le pot, montrez-lui comment bien s’essuyer. Pour les petites filles, précisez bien de toujours aller de l’avant vers l’arrière, pour ne pas apporter de germes vers la vulve. Si bébé porte encore des couches ou des couches-culottes, pensez à vérifier si les fesses sont bien propres, à le changer après son passage sur le pot et à appliquer un peu de liniment si besoin !

La bonne idée culottée : pour un peu plus de fun, affichez les règles d’hygiène dans les toilettes, sous forme de dessins comme les fiches du blog Allo Maman Dodo

Règles d’hygiène corporelle : ce qu’il faut retenir

L’acquisition de ces réflexes se fait sur plusieurs jours, mois, années. Prenez le temps de communiquer avec votre enfant, de rester à l’écoute et d’être disponible pour répondre à ses questions et ses craintes (peur de mal faire ou de frotter trop fort, etc.). Souvenez-vous aussi qu’il apprend et agit en observant vos comportements. 

N’hésitez pas à faire de ces routines de propreté des moments de rigolade ou de jeu : comptine, mimes, challenges… doudou peut également s’inviter aux rendez-vous ! Vous verrez, votre petit ange sera tout de suite plus enclin à participer. Enfin, rappelez-lui qu’il n’a qu’un seul corps, et qu’il faut donc en prendre grand soin, tout au long de sa vie…