Couches-culottes : Bébé devient plus grand !

Couches-culottes : Bébé devient plus grand !

Vous aimeriez bien proposer des couches-culottes à bébé. Vous avez un doute, vous ne savez pas si c’est vraiment le bon moment ? Comment bien les choisir et être sûr qu’elles sont adaptées à votre petit trésor ? Retrouvez nos infos utiles pour accompagner au mieux le développement de votre enfant et son besoin d’autonomie grandissant.

La couche des bébés aventuriers (et culottés !)

Quand bébé commence à bien se déplacer à quatre pattes ou à se verticaliser, la couche classique peut s’avérer plus désagréable à porter. La couche à enfiler devient donc plus pratique au quotidien. Elle permet d’offrir à l’enfant plus d’amplitude dans ses mouvements sans risque de faire tomber sa couche : sauter, ramper, escalader, grimper, danser… tout devient plus facile en couche-culotte !

Il faut dire aussi qu’arrivé autour de 18 mois, il devient plus difficile de le changer sur la table à langer : certains petits gigotent dans tous les sens ! Impossible de le garder bien longtemps sur le matelas à langer. Dans ces conditions (de l’extrême !), les couches à enfiler comme une culotte sont alors une bonne solution. Plus besoin de garder bébé allongé trop longtemps pour le changer. 

Il peut même participer avec vous pour mettre sa couche. Quelle fierté pour lui ! Un petit pas pour l’adulte, un grand pas pour l’enfant. Vous favorisez ainsi la curiosité et l’intérêt de bébé à prendre soin de lui et de son hygiène. 
Pour tous les Petits Culottés intrépides, la couche-culotte est la solution toute trouvée pour les maintenir au sec toute la journée et les accompagner au mieux dans leurs folles aventures !

Vers l’apprentissage de la propreté

Entre 18 et 36 mois, l’enfant va vivre une étape importante : l’acquisition de la propreté. Si l’on veut être plus précis, il s’agit plutôt d’apprendre à devenir continent. On entend souvent dire que lorsque l’enfant sait monter et descendre les marches d’escalier seul, c’est qu’il maîtrise ses sphincters. Il serait donc en capacité d’être « propre ». On vous avoue que nous n’avons pas vérifié cette hypothèse. 

Néanmoins, cette tranche d’âge est liée à la quête d’autonomie, à la volonté de faire seul et à l’envie d’aller aux toilettes comme les grands. Il commence à montrer un intérêt pour le pot et le papier toilette (à dérouler encore et encore, c’est tellement rigolo !). Les couches-culottes pour bébés sont une excellente alternative à la couche classique pour l’accompagner dans cet apprentissage de la propreté qui peut prendre plusieurs mois pour certains petits. 

Et si votre bébé est déjà propre la journée, la couche-culotte sera parfaitement adaptée pour passer de longues nuits au sec. En effet, l’enfant est plus âgé et bouge davantage, même la nuit. La couche classique risque alors de s’ouvrir plus facilement et de réveiller bébé (ainsi que papa et maman !).

Un pas de plus vers l’autonomie

Comme nous le précisions juste avant, autour de 2 ans, l’enfant veut toucher du doigt son autonomie (spoiler : vous savez, ça coïncide avec la super période du terrible two… !). Il sait désormais exprimer avec plus ou moins de justesse ses envies, ses besoins et alerter quand sa couche est souillée

Porter une couche-culotte sera pour lui le signe qu’il grandit et qu’il peut faire un peu comme les adultes ou ses aînés. C’est la dernière étape avant de porter une vraie culotte ! Elle représente un entre-deux qui va lui permettre de se sentir en confiance : il pourra ôter facilement sa couche seul avant d’aller sur le pot, sans avoir besoin de l’aide d’un adulte. Cependant, pour les « grosses commissions », nous vous invitons tout de même à l’aider pour éviter de mauvaises surprises…

Et niveau absorption ?

La couche-culotte reste avant tout une couche. Il est donc impératif que celle-ci garde votre enfant au sec. C’est pourquoi nous vous conseillons de tester la qualité d’absorption. Selon les marques et même le type de couches, la capacité d’absorption peut varier. Rester au sec toute la nuit sans être dérangé par une petite fuite n’est pas une option. 

Chez les Petits Culottés, nous avons à cœur de vous proposer des couches-culottes qui répondent à un cahier des charges strict. En effet, nous pensons que le confort et la sécurité de votre tout-petit doivent être au premier plan. D’ailleurs, nous sommes la seule marque à avoir un matelas absorbant 100% d’origine végétale.

Vous l’aurez donc compris, couches classiques et couches d’apprentissage sont censées satisfaire les mêmes exigences de qualité et d’absorption. L’enjeu : apporter le meilleur aux bébés, dès leur naissance.

Attention à la composition

À l’instar des couches pour bébés, nous nous invitons à prendre le temps de vérifier la composition des couches-culottes de votre « grand » bébé. Celles-ci doivent être exemptes de substances nocives. Afin de limiter l’apparition d’érythèmes fessiers ou d’éventuelles réactions cutanées, elles doivent être respectueuses de la peau fragile de bébé. 

Réduisez aussi l’impact écologique en privilégiant le circuit court. Notre planète est précieuse. Ensemble, participons à une économie solidaire et raisonnée, favorisons les produits made in France et limitons l’empreinte carbone dégagée par le transport. Vive le circuit court, avec des couches livrées sans intermédiaire, du fabricant à la table à langer !
Alors, au moment de faire votre choix, pensez également à la provenance. Rappelez-vous qu’une couche dite bio ou écologique ne signifie pas qu’elle est fabriquée en France.


L’info culottée : 
Si nos couches ouvertes sont fabriquées dans les Vosges, nos couches-culottes sont fabriquées ailleurs. Savez-vous où ? Au bord de la mer. Rassurez-vous, toujours en France, au cœur de nos vallées bretonnes (de Dana, dadi dada… bravo à ceux qui auront la référence). Quant aux matières premières, elles sont toujours naturelles et sélectionnées avec soin.


Couches-culottes : bébé n’est plus un nourrisson

Votre tout-petit a grandi en l’espace de quelques claquements de doigts ! Nous sommes d’accord, ça passe et ça pousse beaucoup trop vite. Bébé se déplace à sa guise et part à la découverte de son environnement avec plus d’aisance. Il commence à réclamer son autonomie et bientôt il sera fier de pouvoir faire pipi et caca seul, la journée et même la nuit. 

Les couches-culottes sont alors le meilleur allié sur la route de la propreté et assurent une bonne transition avant d’abandonner les couches pour de bon.
Vous vous demandez maintenant quelle taille prendre pour apporter tout le confort nécessaire à votre grand-petit-culotté ? Le système de taillant est le même que celui des couches ouvertes. Ainsi, il est préférable de se référer à la morphologie et au poids de votre bébé pour choisir la bonne taille de couche-culotte.