Rougeurs, boutons ou plaques :  la peau fragile de bébé réagit !

Rougeurs, boutons ou plaques : la peau fragile de bébé réagit !

La peau de pêche de bébé est sensible et réagit facilement : rougeurs, boutons, teint jaunâtre, croûtes, plaques… elle en voit de toutes les couleurs et ça a le don de vous inquiéter. Rassurez-vous, ces petites réactions cutanées chez bébé sont bénignes dans la plupart des cas. Mais que traduisent ces petits soucis de peau ? Comment y remédier et soulager bébé

Voici les 5 problèmes de peau les plus fréquents et sans gravité, que peut rencontrer votre bout de chou.

1. L’ictère physiologique du nouveau né

Votre nouveau-né a un teint jaunâtre ? Il fait sans doute un ictère, plus communément appelé “jaunisse du nouveau né”. Pas d’inquiétude, près de 50 % des bébés nés à terme font un ictère physiologique à la naissance.

L’ictère du nouveau né, qu’est-ce que c’est ?

La jaunisse du nourrisson apparaît souvent un à deux jours après la naissance. Elle est la conséquence d’un excès de globules rouges encore mal éliminé par le foie. La bilirubine s’accumule alors dans la peau, d’où la couleur jaune. 

L’allaitement maternel peut aussi entraîner une jaunisse (hormones, acides gras du lait, etc.). Cela ne pose aucun problème. L’allaitement peut se poursuivre, il n’y a aucun risque toxique !

Comment disparaît l’ictère du nouveau né ?

Il disparaît sous quelques semaines (de 7 à 10 jours environ). A la maternité, l’équipe médicale s’assurera de la non gravité de la jaunisse, en « flashant » la peau de bébé avec un lecteur électronique qui indique le taux de bilirubine. Allaiter régulièrement aidera le foie de bébé à éliminer plus rapidement la bilirubine.

2. Les croûtes de lait

Des petites croûtes sur le cuir chevelu de bébé ? Ce ne sont ni plus ni moins que des croûtes de lait, appelée aussi séborrhée de la tête. Peu esthétiques, elles restent néanmoins totalement bénignes et sans douleur.

Les croûtes de lait : qu’est-ce que c’est ?

Elles apparaissent dans les trois premiers mois, parfois dès la naissance. Là encore, rien d’inquiétant. Elles correspondent tout simplement à un excès de sécrétions grasses logées sur le cuir chevelu, voire les sourcils, de votre bébé. 

Les solutions pour s’en débarrasser ?

Envie de les gratter ? Retenez-vous ! Vos risqueriez de fragiliser le cuir chevelu de votre petite tête blonde. Optez plutôt pour un léger massage pendant le bain, avec un gel lavant adapté pour bébé, puis passez une petite brosse à poils doux. Ce rituel de toilette permettra de les faire partir en douceur. 

Une dernière astuce : appliquez du liniment (fait maison ou déjà prêt) une ou deux heures avant le bain. Les croûtes de lait seront plus molles et plus faciles à enlever !

Si vous remarquez un changement dans l’aspect des croûtes de lait, qu’elles démangent, deviennent malodorantes, ou encore que certaines apparaissent sur d’autres parties du corps, parlez-en à votre médecin. Il vous donnera des conseils et des solutions adaptées.


La Remarque Culottée
Connaissez-vous le terme canadien ? Il s’agit du “chapeau du nourrisson”!


3. Les grains de milium

Votre bébé semble avoir des petits grains blancs sur la peau ? C’est ce que l’on appelle des grains de milium. Ils sont le plus souvent localisés sur le visage, les joues, le front et le menton. 

Les grains de millium : qu’est-ce que c’est ?

Les grains de milium sont des microkystes, pas plus gros qu’une tête d’épingle. Ils ne sont ni douloureux, ni contagieux. Ces petits boutons blancs à l’aspect granuleux, sont simplement dus à l’obstruction des glandes sudoripares. 

Ils ne sont pas à confondre avec l’acné du nourrisson, qui elle aussi est sans danger (des petits boutons rouges, comme chez les adolescents, apparaissent sur différentes parties du corps).

Comment partent-ils ?

Avant tout, ne cherchez pas à les percer, cela abimerait la peau de bébé qui est déjà très fragile. Pour les enlever, aucun produit ou crème spécifique n’est nécessaire. Procédez simplement à l‘hygiène régulière et classique de votre bébé. Finalement, la seule solution efficace…. c’est la patience. Ils partiront aussi rapidement qu’ils sont venus, souvent avant les 3 mois de bébé.

4. L’érythème fessier

Bébé a des plaques rouges sur les fesses ? Il y a de fortes chances pour que ce soit un érythème fessier. Il est la forme la plus connue de l’intertrigo du nourrisson (inflammation au niveau des plis de la peau).

Pourquoi bébé fait-il un l’érythème fessier ?

Vous l’avez compris, votre bébé a une peau plus fine et plus fragile que celle des adultes. Elle est donc plus sensible aux agressions et aux changements qu’elle peut rencontrer. L’érythème fessier est une réaction cutanée qui peut être dûe à :  

  • l’acidité de l’urine et des selles ;
  • le contact permanent avec les couches, d’où l’intérêt de choisir des couches hypoallergéniques, écologiques et sans produits chimiques et irritants ;
  • les poussées dentaires (avec également des plaques rouges sur les joues) ;
  • un traitement antibiotique.

Comment le soulager

L’érythème peut être inconfortable pour bébé, voire douloureux. Il est donc important de : 

  • changer souvent la couche de bébé ;
  • nettoyer la peau en douceur avec un peu d’eau thermale, puis sécher à l’aide d’un coton (sans frotter) ;
  • bien hydrater et nourrir : appliquez généreusement du liniment ou une crème de change au calendula. Cela permettra de calmer les irritations et de réduire les rougeurs ;
  • laisser la peau respirer autant que possible ;
  • au moment de la diversification alimentaire, limitez les aliments acides (agrumes, sucre, produits laitiers, viande rouge, etc.)

Si au bout de quelques jours, vous ne constatez aucune amélioration, consultez votre pédiatre ou votre médecin traitant. Il vérifiera qu’il n’y a pas de surinfection exigeant un traitement spécifique.

5. L’intertrigo

Des petites plaques rouges présentes sur certains plis de la peau, accompagnées (ou non) de démangeaisons ? C’est peut-être un intertrigo. Il se manifeste chez beaucoup de nourrissons, le plus souvent chez les bébés bien potelés. 

L’intertrigo : qu’est-ce que c’est ?

Dans 90% des cas, l’intertrigo est dû à une mycose. En présence d’humidité et de chaleur, des champignons microscopiques se logent dans les petits recoins de la peau : pli de l’aine, sous le genou, derrière l’oreille, entre les doigts de pieds, etc. C’est plus rare, mais l’intertrigo peut aussi être d’origine bactérienne et s’attraper par le contact. 

Les solutions pour traiter l’intertrigo

En premier lieu, nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec votre médecin. Celui-ci pourra constater qu’il s’agit bien d’un intertrigo et non d’un eczéma (dermatite atopique) ou d’un psoriasis. Il vous indiquera également la marche à suivre (prise d’antibiotique, crème spécifique, etc.). 
Au quotidien, il faut éviter les sources d’humidité. Après le bain de bébé, prenez le temps de bien sécher tous les petits plis cutanés.

Réactions cutanées chez bébé : ce qu’il faut retenir

La peau de bébé peut facilement avoir des réactions cutanées. Souvent bénignes, il ne faut pas hésiter à demander conseil auprès d’un professionnel de santé. 

Rappelez-vous que pour limiter les réactions cutanées et protéger la peau de bébé, il est nécessaire de :

  • privilégier les vêtements en coton (voire en coton bio) pour ne pas agresser sa peau sensible
  • éviter les substances nocives et irritantes pour bébé (lessive, adoucissant, crèmes…) ;
  • limiter les produits, ses petits soucis de peau partiront d’eux-mêmes ;
  • réaliser une toilette régulière en prenant soin de bien sécher bébé après le bain.