8 Astuces Pratiques pour Améliorer le Sommeil de Bébé

8 Astuces Pratiques pour Améliorer le Sommeil de Bébé

Qu’on se le dise, le sommeil de bébé est tout sauf un long fleuve tranquille (enfin dans la plupart des cas). Il faut savoir qu’à la naissance, bébé n’a pas du tout le même cycle de sommeil que ses parents. Eh oui, ça serait trop facile sinon ! Le nouveau-né n’obéit qu’à sa seule horloge interne. Il aura ainsi tendance à se réveiller toutes les 2 ou 3 heures, car un petit creux se fait sentir… Une année entière sera nécessaire pour que son rythme se stabilise. D’ailleurs, saviez-vous que « faire ses nuits » pour un bébé, c’est réussir à dormir 5 heures d’affilée ? On est encore loin des grasses matinées, vous en conviendrez. Mais il est tout de même possible d’agir pour favoriser un bon sommeil. Comme promis, voici nos conseils pratiques pour aider votre bout’chou à passer un agréable moment au pays des rêves !

1. Vérifier la température de la chambre

Le sommeil d’un tout-petit peut être troublé s’il a trop chaud ou trop froid. Aussi, avant de le coucher, vérifiez la température de sa chambre. Celle-ci doit être idéalement comprise entre 18 °C et 20 °C. Pas plus. Pas moins. Sinon, votre chérubin risque de vous montrer son mécontentement ! Exigeant bébé ? Oui, c’est vrai !


La remarque culottée : 
Bien sûr, avant de l’endormir, un petit changement de couche s’impose ! 


2. Coucher bébé dans un lit cododo

Pour faciliter le sommeil de bébé, de jour comme de nuit, installez-le dans un lieu propice à l’endormissement et à la détente. Le couchage dans un lit ou berceau de cododo est idéal pendant les 6 premiers mois de vie. Son petit lit est placé tout à côté du vôtre. Près de vous, il sent votre présence et votre odeur, il est rassuré. Il peut dormir tranquille. Et pour les tétées nocturnes, c’est parfait (pour lui et pour maman qui n’a pas besoin de se lever !).


la remarque culottée :
La nuit, votre enfant grandit ! Eh oui, pendant que bébé dort, son organisme, lui, s’active à sécréter l’hormone de croissance à haute dose !


3. Instaurer un rituel cocooning

Ah le fameux rituel ! Pour un enfant, le rituel rassure et donne des repères. Et les repères, les bébés adorent ! 

Les deux premiers mois, vous suivez surtout le rythme de votre enfant. Mais par la suite, il est tout à fait possible de mettre en place une routine du coucher. Elle transmet des informations à bébé, qui comprend alors que le dodo, c’est pour bientôt ! 

On pourrait imaginer le rituel suivant :

  • lui donner le bain, 
  • procéder au change, 
  • lui lire une courte histoire, 
  • lui faire un câlin réconfortant, 
  • et lui souhaiter une douce nuit au moment de le poser délicatement dans son lit, encore éveillé. 

Conservez ce rituel chaque jour en le faisant évoluer avec l’âge bien entendu ! Autant que faire se peut, couchez le jeune enfant aux mêmes heures la journée et le soir. 


La remarque culottée :
Invitez un peu de zénitude à votre routine du coucher grâce à nos idées pour relaxer bébé.
 


 4. Lui permettre de différencier le jour de la nuit

Les premiers mois de vie, le nouveau-né suit un rythme ultradien de 3 ou 4 heures. Ses réveils sont réguliers tout au long de la journée… et de la nuit. Il ne respecte pas encore un rythme circadien de 24 heures (qui se met en place vers 3 mois). 

Pour l’aider à distinguer le jour de la nuit, prenez soin de tirer simplement les rideaux, de manière à laisser entrer un peu de lumière naturelle dans sa chambre. La journée, lors de ses périodes d’éveil, soyez dans l’échange et l’action : jeux, musique, grimaces, tétées, promenades… Cela favorise son rythme veille/sommeil

La nuit, au contraire, on ne fait pas de bruit, on limite les interactions et on ferme bien les volets ! 

5. Repérer les signes qui ne trompent pas

Prenez le temps d’observer votre enfant : quand il est fatigué, il le fait savoir ! Il peut se frotter les yeux, bailler, s’agiter, avoir un regard « dans le vide », devenir un peu grognon… Il pleure en émettant le son « Aoh » ? Alors, hop, au lit ! 

Au fil des semaines et des mois, vous apprendrez à reconnaître ses petites manières d’exprimer sa fatigue. En étant attentifs aux premiers signes, vous éviterez ainsi de rater le premier train du sommeil !

6. Emmailloter bébé

Après 9 mois passés au chaud dans le ventre de maman, il peut se sentir tout perdu et un brin stressé par tout ce vide qui l’entoure lorsqu’il est couché dans son lit. L’emmaillotage aiderait les tout-petits (jusqu’à 2 ou 3 mois maximum) à se détendre au moment de dormir. Cette méthode d’enveloppement limiterait également les réveils dus aux sursauts naturels (réflexes de Moro). C’est donc la promesse de belles et douces nuits pour l’enfant (et ses parents !). 

7. Réaliser un massage du ventre

Quoi de plus agréable qu’un doux massage du ventre avant de s’endormir ? En plus d’apporter un grand sentiment de bien-être, ce massage peut réduire l’inconfort digestif de bébé. Eh oui, son p’tit bidou n’est pas encore tout à fait au point niveau digestion. Alors, parfois, ça peut le gêner et l’empêcher de faire un gros dodo. Ajoutez une lumière tamisée et une douce musique en fond sonore. C’est sûr, votre enfant va adorer ce moment de complicité avec vous, juste avant de retrouver les bras de Morphée.

8. Faire appel à des professionnels pour faciliter le sommeil de bébé

Vous vous sentez désemparés face au sommeil chaotique de votre tout-petit ? Les réveils nocturnes vous épuisent ? Si l’endormissement est difficile ou le repos très perturbé, il conviendra bien entendu d’en discuter avec votre pédiatre pour écarter certaines causes comme le RGO, la poussée dentaire, les coliques du nourrisson

L’ostéopathie peut également être envisagée. Le praticien pourra entre autres travailler sur les suites de l’accouchement et les éventuels micro-traumatismes qui peuvent empêcher votre trésor de bien dormir. 

Si votre bout’chou est en pleine forme, pourquoi ne pas faire appel aux services d’un·e coach du sommeil ? Il ou elle vous donnera les clés pour lui offrir un sommeil de qualité (et enfin de belles nuits pour vous). 

Le sommeil de bébé, quelle affaire !

C’est vrai, ce n’est pas de tout repos (oups…). Le maître-mot : la patience ! Laissez à votre enfant le temps de s’habituer à son environnement. Observez-le, vous apprendrez beaucoup de lui. 

Chaque individu est différent. Il existe de gros et de petits dormeurs. Il en va de même pour les nourrissons ! Et rappelez-vous : vous êtes des Supers Parents Culottés ! Vos gestes tendres, votre amour et votre confiance en lui l’aideront à se sentir en sécurité et à trouver le sommeil. 

Regardez-le s’endormir, il est à croquer, n’est-ce pas ? Vous auriez presque envie de le réveiller… Ah non, surtout pas !