Comment se passe le séjour à la maternité ?

Comment se passe le séjour à la maternité ?

Quel drôle de nom que celui de « séjour à la maternité » ! Eh oui, ces quelques jours ne ressemblent pas vraiment à l’idée du séjour reposant et relaxant que l’on pourrait imaginer. Néanmoins, il n’en reste pas moins un moment à part, unique qui va vous permettre de faire plus ample connaissance avec votre bébé et de prendre soin de vous après avoir accouché. Voici quelques informations qui pourront vous éclairer sur ces premiers jours à passer avec votre tout petit.

Combien de temps allez-vous rester à la maternité ?

En règle générale, que vous accouchiez dans une clinique privée ou à l’hôpital public, il vous sera demandé de rester entre 3 et 5 jours après l’accouchement. Mais cette durée reste purement indicative, car elle dépend de plusieurs critères : 

  • accouchement par voie basse avec péridurale ;
  • accouchement dit physiologique ;
  • accouchement par césarienne (mobilité réduite les premiers jours, soins particuliers de la cicatrice…) ;
  • naissance multiple ;
  • bébé prématuré ;
  • état de santé physique et moral de la maman ;
  • complications éventuelles : hémorragies, fièvre, problèmes veineux… ;
  • état de santé du bébé, prise de poids ;
  • création du lien mère-enfant ;
  • etc.

S’il n’y a aucun problème, que bébé est né à terme (naissance à 38 semaines ou plus) et que toutes les conditions sont réunies pour un retour précoce, le suivi PRADO mis en place par l’Assurance Maladie offre la possibilité aux jeunes mamans qui le souhaitent de revenir chez elles plus rapidement. Parlez-en avec le gynécologue-obstétricien et/ou l’équipe médicale sur place.

La journée type à la maternité

Le matin : place aux soins

Après un « délicieux » petit-déjeuner (ce repas est souvent le meilleur de la journée !), la matinée est destinée aux différents soins médicaux pour vous et votre bébé. Votre petit culotté passera, entre autres, un test d’audition et le test de Guthrie. Ce dernier permet de dépister très tôt plusieurs maladies comme l’hypothyroïdie, la phénylcétonurie, l’hyperplasie congénitale des surrénales, la mucoviscidose et dans certains cas la drépanocytose.*

N’hésitez pas à poser toutes vos questions aux sages-femmes, puéricultrices et auxiliaires de puériculture. Elles pourront vous apporter des conseils et vous aider pour :

  • réussir la mise en place de l’allaitement ;
  • connaître la fréquence des biberons ;
  • bien changer votre bébé ;
  • mieux comprendre le rythme de bébé ;
  • soulager vos douleurs ;
  • etc.

Enfin, le matin, place au bain ! Le papa sera d’ailleurs le bienvenu pour participer avec vous à la toilette du bébé. 

L’après-midi : repos et visites

Les après-midi seront plutôt réservés au repos ou aux visites. Le dîner étant servi relativement tôt (vers 18h30 – 19h), vous aurez tout le loisir de contempler votre chérubin pendant la soirée. Pensez à reprendre des forces ! Si le papa peut être présent la journée à la maternité, il pourra vous relayer pour s’occuper de bébé pendant que vous vous reposez. 


L’idée culottée :
Demandez au papa de vous apporter un délicieux goûter vitaminé avec vos petits plaisirs préférés comme des biscuits au chocolat, des fruits, des fruits secs… Ces encas permettront de compenser les repas de la maternité, qui ne sont pas toujours dignes d’un restaurant 4 étoiles, il faut être honnête…


La nuit : un rythme plus ou moins mouvementé

La première nuit est souvent calme, car bébé récupère de l’accouchement qui a exigé de lui beaucoup d’énergie. Les nuits suivantes seront plus « actives » et ne seront pas forcément de tout repos. En effet, votre enfant pourra exprimer :

  • son besoin de manger (une à plusieurs fois dans la nuit) ;
  • la nécessité d’être changé ;
  • son envie d’être rassuré, d’être bercé ;
  • etc.

Si vous sentez que la fatigue prend le dessus et que le co-parent ne dort pas sur place, les maternités sont pourvues d’une nursery pour accueillir bébé pendant que vous dormez. Cette option est cependant à éviter si vous souhaitez mettre en place un allaitement exclusif, car les débuts nécessitent d’avoir votre bébé le plus possible à vos côtés afin de favoriser, entre autres, la montée de lait. Nous vous invitons à en discuter avec l’équipe soignante sur place.


La remarque culottée :
Les larmes coulent, vous avez peur, vous êtes éreintée ou ressentez une certaine angoisse ? Vous ne savez pas pourquoi bébé ne cesse de pleurer ? De nuit comme de jour, n’hésitez surtout pas à exprimer vos émotions ou votre mal-être aux sages-femmes et aux puéricultrices présentes. Elles seront les plus à même de vous épauler et de trouver avec vous les meilleures solutions à mettre en place.


Les visites pendant le séjour

De manière générale, les visites sont autorisées les après-midi jusqu’à 20h. Bien entendu, pour les papas, c’est tout à fait différent. Pour information, sachez que les jeunes enfants ne sont pas acceptés, excepté les frères et sœurs du nouveau-né. Pensez à espacer les visites pour vous garantir des moments de repos et de calme avec votre bébé, surtout si les nuits sont assez agitées. Lui comme vous en avez grandement besoin !

Quant à dire oui ou non aux visites extérieures, rappelez-vous que ces quelques jours à la maternité sont aussi l’occasion pour vous, jeune maman comblée, de prendre le temps de découvrir votre tout-petit, de profiter de cette bulle avec votre conjoint, de vous approprier de nouveaux gestes du quotidien et de prendre soin de vous. Aussi, nous vous conseillons fortement de limiter les visites à la maternité. Oui, votre famille et vos amis veulent à tout prix voir ce petit ange tant attendu, vérifier leurs pronostics sur la possible ressemblance avec le papa ou la maman… Mais, tout cela peut attendre que vous, votre enfant et le papa ayez pris vos marques. 

Pendant la grossesse, prévenez autour de vous que vous préférez organiser la rencontre entre bébé et la famille/les amis chez vous. Celle-ci aura lieu quand vous vous serez un tant soit peu remise de l’accouchement et que vous vous serez habitués à cette nouvelle vie à trois. L’accueil sera d’autant plus convivial et sympathique que dans une chambre d’hôpital relativement étroite et souvent peu chaleureuse. Vous n’êtes pas d’accord ? 

L’essentiel à retenir sur votre séjour en maternité

Que la durée du séjour soit de 3, 4, 5 jours ou plus, prenez le temps de créer votre relation, votre lien avec le nouvel amour de votre vie. 

Votre corps a changé, vos hormones jouent au yo-yo, allaiter n’est pas toujours aisé et la fatigue peut s’inviter. Bref, tout cela peut vous affecter et vous inquiéter. Surtout, ne restez pas seule avec vos questions. L’équipe médicale est à votre écoute pendant toute la durée de votre séjour (mais aussi après votre sortie de la maternité, avec les rendez-vous de suivi et le relais avec la PMI notamment) pour vous aider dans les difficultés que vous pourriez rencontrer. Leurs conseils sont précieux pour démarrer cette nouvelle vie de super maman culottée de la meilleure des façons. 

* Source : https://www.has-sante.fr/jcms/p_3149627/fr/depistage-neonatal-quelles-maladies-depister