Le portage en écharpe : la solution idéale pour vous et votre bébé ?

Le portage en écharpe : la solution idéale pour vous et votre bébé ?

En France, la pratique du portage compte de plus en plus d’adeptes parmi les jeunes parents. Personnellement, on trouve le principe génial ! Quel bonheur de pouvoir porter bébé en écharpe tout contre soi, dès ses premières semaines de vie ! Certains n’osent pourtant pas passer le cap de peur de mal faire ou de mettre trop de temps à installer bébé par exemple. Mais en matière de portage, il y en a pour tous les goûts ! Il appartient à chaque parent de trouver le système qui lui convient et qui correspond à son enfant. Envie d’en savoir plus sur cette pratique ? C’est parti !

Les différents moyens de portage à disposition

L’écharpe de portage

  • l’écharpe non tissée, dite aussi écharpe extensible. Celle-ci peut être utilisée dès la naissance (et jusqu’à 15 kg en général). Son atout majeur ? Sa facilité de prise en main. Le principe étant de réaliser un nœud de base pour installer bébé. Celui-ci est standard et commun à toutes les variations de portage. L’écharpe extensible est ainsi plus accessible pour les porteurs débutants.
  • L’écharpe tissée consiste en un large pan de tissu qui est plus polyvalent, mais qui nécessite une bonne connaissance des différents nouages. Elle s’adresse principalement aux futurs parents désireux d’apprendre la technique ou aux parents ayant déjà pratiqué le portage. La méthode de tissage permet d’utiliser ces écharpes plus longtemps, puisque le poids supporté est plus lourd. 

Le sling 

Il s’agit d’un rectangle de tissu dont l’une des extrémités se termine avec deux anneaux en métal. Ceux-ci viennent accueillir l’autre pan, créant ainsi un espace de tissu pour installer bébé, et ce dès la naissance. Le portage en sling se fait alors de manière asymétrique, puisque le poids est réparti principalement sur l’épaule « porteuse » et le dos. Le sling est simple à utiliser et se révèle très pratique au quotidien. Pas de nouage ici, seulement un serrage du tissu à travers les anneaux positionnés au niveau de votre épaule. 

Le Mei Tai

Il s’agit du même tissu que celui de l’écharpe. La différence, c’est que le Mei Tai est déjà formé. Ici, seules les 4 lanières situées aux extrémités de l’assise en tissu sont à nouer. Porter avec le Mei Tai est plus aisé et rapide qu’avec une écharpe tissée classique.

Le porte-bébé préformé

Il n’y a pas de technique de nouage avec le porte-bébé préformé, mais un tablier qui recouvre le dos du tout-petit, des bretelles, une sangle dorsale et une ceinture ventrale à régler selon votre morphologie, l’âge du bébé et sa position. Idéalement, il peut être utilisé dès les 3 mois de l’enfant, tout dépend du modèle choisi. 

Certains modèles permettent de porter bébé en position ventrale, dans le dos ou même sur le côté. Leur principal avantage est leur praticité au quotidien. Installer confortablement bébé pour une promenade improvisée ne vous prendra que quelques minutes. Pour les parents baroudeurs, le porte-bébé préformé peut être un bon choix avant de passer au porte-bébé de randonnée, réservé aux enfants qui savent déjà bien se tenir assis par eux-mêmes.


L’info culottée : 
Sachez que votre premier choix n’est pas définitif ! Le moyen de portage évolue souvent avec l’âge de bébé et vos besoins, vos envies. Néanmoins, certains parents ne jurent que par l’écharpe durant toute leur expérience avec le portage, tandis que d’autres commencent par le sling, puis utilisent de temps en temps une écharpe puis un préformé pour les promenades un peu plus longues. 

Les bienfaits du portage en écharpe

Si cette pratique a le vent en poupe depuis quelques années dans l’hexagone, ce n’est pas pour rien. Pratique, confortable, apaisant… le portage offre un cocon de douceur à bébé, qui est au contact direct de son parent. Bébé est rassuré et bénéficie de tout le réconfort et de l’affection dont il a besoin. Parce qu’entre nous, le meilleur endroit sur Terre pour bébé, c’est bien les bras de ses parents, non ?! 

Pour les parents, c’est la garantie aussi de pouvoir poursuivre ses activités du quotidien : plier tous les petits bodies de monsieur ou mademoiselle Culotté·e, jouer avec l’aîné sans contraintes, travailler sur son ordinateur, cuisiner, prendre le métro (oui avec une poussette, ça peut être plus compliqué… #vivelescalatorenpanne). La position dorsale offre une liberté d’action encore plus grande pour le parent et permet à l’enfant d’être dans le sens de la marche et de voir ce qui l’entoure, tout en étant tout contre vous.

De plus, votre bout de chou sent votre odeur, il entend les battements de votre cœur qui lui sont si familiers, il est légèrement bercé au gré de vos activités, il est dans une position agréable… Tout cela participe à favoriser son sommeil et son bien-être général. Porter en écharpe peut sauver bien des moments de crise ! 

Enfin, le ventre du nourrisson peut parfois le contrarier quand il souffre de coliques ou de reflux par exemple. Saviez-vous que la position verticale et le mouvement du porteur auront tendance à relaxer bébé et faciliter son confort digestif ? 

Comment bien porter son bébé en écharpe ?

Choisir un système de portage physiologique

Avant toute chose, il est important de sélectionner une méthode de portage qui tient compte de la morphologie du tout-petit, c’est-à-dire physiologique. Comment savoir si c’est bien le cas ? Votre enfant doit avoir une position en M lorsqu’il est positionné dans l’écharpe, le sling, etc., et le dos en C, à savoir légèrement courbé. Le portage physiologique respecte ainsi la posture naturelle de l’enfant sans forcer sur ses articulations ni ses hanches.

Dans la mesure du possible, on privilégie le positionnement face au parent et non face au monde. Imaginez lors d’une simple balade dans la rue tous les stimuli qu’il peut recevoir : feux de circulation, animaux, boutiques, visages inconnus, poteaux, etc. Autant de sollicitations qu’il ne peut encore interpréter et comprendre. Cela peut surtout le stresser, d’autant plus qu’il ne peut pas rentrer en contact visuel avec ce qui compte le plus pour lui : son parent. D’un point de vue physiologique, la plupart des modèles face au monde n’offrent pas un bon positionnement du bassin et des jambes.

Et puis, contre qui se blottir pour piquer un petit roupillon quand on est face au monde ? C’est tout de suite plus compliqué ! Bébé grandit et ne veut pas perdre une miette de ce qu’il se passe autour de lui ? Alors, hop, dans le dos ! 


L’idée culottée :
Comment faire en hiver pour que bébé soit bien au chaud ? Dans un premier temps, il s’agit de bien l’habiller de la tête aux pieds, sans oublier le bonnet et les chaussons doublés. On évitera la combi-pilote qui empêche le positionnement physiologique dans l’écharpe. Nous vous conseillons de vous procurer un manteau spécifique et adapté au portage. Vous pouvez en trouver en boutique de puériculture ou sur les e-shops spécialisés, comme celui de la marque Love Radius

Participer à un atelier de portage pour se sentir plus confiant

Il existe de nombreux tutoriels sur internet proposés par des animatrices de portage ou par des professionnels de la petite enfance pour vous guider. Vous pouvez également demander conseil auprès de votre sage-femme ou de votre maternité pour suivre des ateliers de portage pendant et après la grossesse.

Ces ateliers peuvent être d’une grande aide pour utiliser l’écharpe sans encombre et constater que finalement, non, ce n’est pas si compliqué ! Paroles de parents, vous allez vite l’adorer ! Le plus dur en définitive sera de choisir vos tissus et coloris préférés. Bien souvent, plusieurs modèles sont présentés pour que vous puissiez expérimenter différents types de portage et sélectionner celui — ou ceux — qui vous convient. 

N’hésitez donc pas à vous renseigner sur les ateliers qui sont organisés près de chez vous, pendant votre grossesse et même après. L’occasion aussi d’emmener le papa et de vivre ces moments de découverte et d’apprentissage à deux. 

Le portage en écharpe a tout pour plaire

Comme vous pouvez le constater, porter son bébé ne se limite pas à la grande écharpe en tissu ! Il existe plusieurs modes de portage. Sur lequel allez-vous jeter votre dévolu ? Notez que le point le plus important est le respect de la physiologie de l’enfant et de son bien-aller, ainsi que celui du porteur, bien entendu. Les ateliers peuvent vous aider à faire le meilleur choix pour vous et votre petit trésor. Alors, convaincus ? À vos écharpes, Parents Culottés !