Comment préparer un biberon dans les règles de l’art ?

Comment préparer un biberon dans les règles de l’art ?

Bébé n’est pas encore là, mais les questions existentielles, elles, commencent à arriver. En tant que futurs parents, vous vous interrogez déjà sur la préparation du biberon parfait, les règles à suivre et vous recherchez des informations utiles. C’est bien compréhensible ! Aussi, dans cet article, nous vous proposons un petit guide pratique pour réussir à préparer un biberon avec brio et profiter pleinement de ce moment si particulier avec votre enfant.

Préparer un biberon : 6 points essentiels

1. Avant toute chose, on pense à l’hygiène

En premier lieu, n’oubliez pas de vous laver les mains à l’eau claire et au savon. Cela permet de limiter la propagation d’éventuels microbes. Si vous êtes à l’extérieur, pensez à prendre avec vous une solution de gel hydroalcoolique pour vous désinfecter les mains. Quant à la stérilisation du biberon, ce n’est plus du tout un passage obligé comme ce fut le cas au temps de nos parents ou de la grand-tante Gertrude. Par conséquent, libre à vous de le stériliser ou non !

2. Eau en bouteille, eau du robinet : que choisir ?

Pour préparer un biberon, vous pouvez prendre une eau de source ou faiblement minéralisée en bouteille adaptée aux bébés (une mention ou un symbole est alors inscrit sur l’étiquette) ou encore l’eau du robinet. Eh oui ! contrairement à ce que l’on peut penser, l’eau du robinet peut tout à fait être utilisée. Toutefois, nous vous recommandons de vous renseigner au préalable auprès de votre mairie sur la composition et la qualité de l’eau de votre commune. De plus, si vous avez un logement ancien, vérifiez bien que les canalisations de votre habitation privée et/ou collective ne sont pas en plomb

3. Biberon en plastique ou en verre : le choix cornélien !

Incassables, pratiques à utiliser et à manipuler, les biberons en plastique ont cependant tendance à s’altérer au fil des lavages et du temps et deviennent plus opaques. De plus, même si ceux-ci ne contiennent plus de bisphénol A depuis 2013* , ils sont constitués de polypropylène (PP) qui génère des millions de microparticules de plastique au contact de la chaleur, potentiellement néfastes pour les tout-petits**. Les biberons en verre, certes un peu plus lourds et fragiles, restent pourtant une alternative plus respectueuse de bébé et de l’environnement. 


La remarque culottée : 
Le saviez-vous ? Des housses en silicone existent pour protéger les biberons en verre afin d’éviter qu’ils ne se brisent en cas de petite chute ! 


4. C’est parti pour la préparation

Versez la quantité d’eau qui correspond au nombre de doses de lait indiquées sur la boîte de lait 1er âge : 30 ml d’eau pour 1 dose de lait, 60 ml d’eau pour 2 doses, 90 ml pour 3 doses, etc.  Pas besoin de balance ! Tous les biberons possèdent des repères gradués en ml, vous ne risquez pas de vous tromper ! 


La remarque culottée :
Vous vous interrogez sur la quantité idéale à donner à votre tout-petit ? Celle-ci varie selon l’âge de l’enfant et de son poids (mais aussi de son appétit !). Chaque bébé est différent ! Aussi, en cas de doute, demandez conseil auprès de votre pédiatre ou d’un professionnel de santé.


5. Chauffer le biberon ou non ? 

Les deux, mon capitaine ! Vous pouvez tout à fait chauffer le biberon d’eau au chauffe-biberon, au bain-marie ou encore au micro-ondes (cette dernière option est à éviter car il y a un risque de brûlure plus important), sans la tétine ni le couvercle. Dans la mesure du possible, ne faites chauffer que l’eau. Vous ajouterez le lait par la suite. De la sorte, il se mélangera beaucoup plus facilement et ses propriétés seront préservées. La température idéale ? Entre 32 °C et 37 °C.  

Il est aussi possible de servir le lait à température ambiante. C’est une question de choix, de goût. Certains bébés ne jurent que par un lait tiède quand d’autres préfèrent le lait non chauffé. Dans les deux cas, ils auront vite fait de vous montrer leur mécontentement si leur préférence n’est pas respectée ! 

6. Dernière étape, l’ajout du lait

Ajoutez maintenant le dosage de lait correspondant. Une cuillère est fournie dans les boîtes de lait pour bébés. Celle-ci doit être arasée (à l’aide d’un couteau ou sur le bord de la boîte prévu à cet effet), puis rangée dans la boîte. 

Dès le début de la diversification (entre 4 et 6 mois), il est possible de compléter le tout avec des céréales infantiles


La remarque culottée :
Une fois que vous avez fait le choix d’un lait infantile qui convient à votre enfant, évitez d’en changer au risque de perturber son organisme encore délicat. 


Quelques vérifications indispensables

Une tétine bien positionnée

Vissez bien la tétine et fermez le biberon avec le capuchon pour éviter de mauvaises surprises au moment de le remuer entre vos mains (#vismaviedeparent). Veillez également à ce que la tétine soit remplie de lait quand vous nourrissez votre enfant. Ainsi, bébé n’avale pas trop d’air en buvant.  

Vérifier la température du biberon

Pour écarter tout risque de brûlure, versez un peu de lait sur votre poignet pour vérifier qu’il n’est pas trop chaud. 

Pas plus de 30 minutes !

Un biberon prêt (eau+lait) doit être consommé dans la demi-heure. Ne conservez pas le fond d’un biberon non bu. Pourquoi ? Pour éviter la propagation de potentielles bactéries qui viendraient contaminer le mélange. Celui-ci doit être jeté et le biberon parfaitement nettoyé après usage, bien entendu.


La remarque culottée :
Pour le ou les biberons nocturnes, préparez tout ce dont vous avez besoin avant de vous coucher : biberons propres, doses de lait, bouteille d’eau, lange.  Cela évitera bien des questionnements à deux heures du matin : « J’ai mis deux ou trois cuillères de lait ? » (#vismaviedeparent2).


Donner le biberon à bébé : un moment privilégié 

Bien plus qu’un repas, c’est un véritable rituel qui rythme les journées de bébé. Profitez de cet instant si précieux pour vivre une parenthèse de douceur avec votre tout-petit : 

  • admirez-le ;
  • parlez-lui ;
  • souriez-lui ;
  • chantez-lui une chanson douce ;
  • apaisez-le

Prenez donc le temps de vous installer confortablement et de bien positionner bébé dans le creux de vos bras. Offrez-lui une atmosphère calme et propice au relâchement, à la détente. Enfin, respectez autant que possible son rythme et s’il se montre gourmand, n’hésitez pas à marquer quelques pauses.

Bébé est repu ? Si son « festin lacté » est terminé, nous vous invitons à le verticaliser doucement, son corps tout contre vous et sa tête posée sur votre épaule. S’il en ressent le besoin, il fera son petit rot de fin de repas. Pour éviter d’avoir l’épaule joliment décorée de lait, pensez à y déposer un lange ou un bavoir. 

Les accessoires qui facilitent le quotidien et la préparation du biberon

Voici une liste de quelques accessoires qui nous semblent essentiels pour préparer au mieux le biberon de votre petit trésor : 

  • le goupillon : mais quel est ce drôle d’outil ? C’est tout simplement la brosse qui permet de nettoyer correctement le biberon. Sa forme particulière est vraiment pratique pour les biberons de grande contenance (180 ml et 240 ml) ;
  • le sèche-biberons (ou égouttoir à biberons) : un ustensile bien pratique pour faire sécher rapidement les biberons, tétines et couvercles une fois lavés ; 
  • la tour de dosettes : c’est un incontournable. Vous remplissez les dosettes de la tour avec la quantité souhaitée. Vous n’avez plus besoin de transporter tout le temps la boîte de lait dans le sac à langer ! 
  • le chauffe-biberon nomade : bébé n’apprécie que le lait chauffé ? Nous vous conseillons un modèle de voyage, qui peut chauffer de manière autonome ou être branché sur l’allume-cigare de la voiture. Bien vu !
  • des bavoirs et des langes : ce sont les indispensables du trousseau de naissance et du repas ! Vous n’en aurez jamais trop, tant ils sont utiles à tout moment de la journée (et de la nuit).
  • du liquide vaisselle écologique, à base d’ingrédients naturels, sans sulfates ni parfum, comme celui proposé par les Petits Bidons par exemple (fabrication française).

Préparer un biberon n’a plus de secrets pour vous

Nous espérons que ces quelques conseils vous aideront à préparer les premiers biberons de votre bébé. Finalement, en respectant ces quelques étapes simples, vous deviendrez vite des pros du biberon ! Vous aurez bientôt une nouvelle compétence à ajouter à votre CV de supers parents culottés ! 

Sources :
* https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/mise-en-oeuvre-loi-bisphenol-a-bpa
** https://www.nature.com/articles/s43016-020-00171-y